SPORTING CLUB LANNILIS : site officiel du club de foot de LANNILIS - footeo

Histoire & Palmarès

Historique :

1) Des débuts jusqu'à la guerre

Le Sporting Club Lannilisien a été fondé le 18 mars 1921 à l'initiative de quelques sportifs dévoués. Au moment de sa création, le siège se trouvait chez Monsieur ALLAIN, horloger de son état, puis il fut transféré au Café de la Mairie, tenu à l'époque par Madame veuve TILLENON.

Il est aujourd'hui, officiellement domicilié à la Mairie de LANNILIS.

A ses débuts, le club s'était imposé comme principaux objectifs la pratique du Football, bien sûr, mais, aussi et surtout, celle du Tir et de la Préparation Militaire.

En 1945, faisant suite à l'adoption de nouveaux statuts, viennent s'ajouter d'autres disciplines telles que l'Athlétisme, le Basket-ball, le Tennis et la Natation.

Pour mémoire, voici la composition du premier bureau :

Président : François CARAES, négociant

Vices-Présidents : Yves ABGRALL, greffier de justice, Désiré LE GRIGNOU, entrepreneur

Secrétaire : Casimir ALLAIN

Secrétaire Adjoint : Joseph TALEC, libraire

Trésorier : François GOAR, mécanicien

Trésorier Adjoint : Yves LE BOT, agriculteur

Conseillers : Joseph BERGOT, René LE CORRE, Guillaume LE VEN

Conseiller Technique : François HUON.

Dès sa fondation, le SCL participe à de nombreux concours de tir, au fusil de guerre, et se montre régulièrement à son avantage. Se distinguent, en particulier, les GUIRRIEC, KERVEVAN, PRONOST, LE CORRE, GOARANT, LE HIR, etc...

Le stand d'entraînement au tir était basé au LIA, à l'arrière de l'habitation de Monsieur LE BORGNE, où l'on avait, également, installé les couchettes, tandis que les cibles étaient disposées à 150m environ, en contrebas de la carrière de Monsieur FLOCH.

Quant aux séances de tir, elles se déroulaient, généralement, le dimanche matin. C'est ainsi que, dans un abri, au pied des cibles, se tenaient les marqueurs qui, à l'aide d'une petite palette et d'un drapeau, indiquaient les impacts et donnaient les points par signaux, selon un code établi.

Hormis ces quelques réminiscences bien sympathiques, nous avons, en fait, peu d'éléments relatifs à l'activité des autres sections même si certaines ont perduré jusqu'à nos jours, bien souvent, d'ailleurs, sous une autre forme, mais c'est quand même, essentiellement, par le Football que le Sporting Club a connu ses plus beaux succès.

De nombreux Lannilisiens se souviennent encore d'avoir pratiqué leur sport favori sur un vaste terrain, loin du bourg, plus exactement à l'entrée de la propriété de LA MOTTE. Cette pelouse... aplanie aussi bien que peut se faire, était obligeamment, mise à la disposition du club par son propriétaire, Monsieur LE BOT.

Mais qu'importait, alors, la distance ! Nombreux étaient quand même les spectateurs à effectuer - à pied ou à bicyclette - le trajet pour asister aux rencontres et encourager leurs protégés. Ces derniers portaient des maillots à bandes verticales, rouges et blanches, les deux couleurs historiques du club.

Nous étions dans les années 30. L'ère du Football était née et bien née à Lannilis, au vu, également, des résultats encourageants obtenus rapidement. Ce qui incita la municipalité - à la demande tout de même des responsables de la section - à mettre à leur disposition le beau terrain que nous connaissons encore aujourd'hui : celui de KERGROAS.

Après avoir opéré en 2ème division, avec un premier titre obtenu en 1935-1936, puis en 1ère division sous l'occupation, l'association continuait, malgré l'époque troublée, à assurer ses activités, fussent-elles en demi teinte, beaucoup de joueurs se voyant alors mobilisés.

2) En route vers l'ère moderne

Les premières années d'après guerre verront, par contre, un Sporting régénéré occuper les places d'honneur en 1ère division. C'est l'époque des François KERMAIDIC, Roger et André COZ, Emile et Aristide QUENEA, François JOLLE et André GAULIEZ.

Le début des années 50 confirmera ces bonnes dispositions grâce à une nouvelle et valeureuse génération. Citons, entre autres, Maurice et Yvon KERVEVAN, Yves CALVEZ, Edouard et Jean TANGUY, Claude PICHON, Jean CONQ, Germain BOENNEC, Jean LE PICHON.

Et puis, au cour de la saison 1957-1958, un nouveau palier sera, enfin, franchi avec une première accession en promotion d'honneur, (les niveaux ne peuvent être comparés à ceux de maintenant car il existait, alors, beaucoup moins de divisions), niveau conservé de haute lutte, jusqu'en 1962. De longs déplacements se profilent alors et c'est en car que les membres de l'équipe se rendent à CHATEAUNEUF DU FAOU, DOUARNENEZ, PONT L'ABBE, MORLAIX, LANNION, GUINGAMP, PERROS-GUIRREC, comme aussi plus près de chez nous, à LA LEGION St PIERRE, St LAURENT, St ROGER, LANDERNEAU... Une excellente ambiance à l'aller et à fortiori, au retour assurée par les supporters, les joueurs et leurs épouses qui faisaient, sachez-le, le déplacement tous les dimanches. 

Cette équipe était composée de joueurs déjà connus (Yves CALVEZ, Jean CONQ, les Frères TANGUY et KERVEVAN) mais aussi, de quelques nouveaux comme Roger LE LANN, Raymond GUIZIOU, Maurice COAT, Jo SALOU ou encore Denis KEROUANTON, Jean-Pierre ROUE...

Arrivent les années 60, qui laissent entrevoir le début d'une ère nouvelle, celle de l'ouverture avec l'arrivée au club, pour la première fois, de joueurs venus de l'extérieur, en l'occurence de LANDEDA. Une aubaine car les anciens commencent à se faire vieux. D'autres noms apparaissent alors : TREGUER, LE MIGNON, GUIZIOU, FILY au milieu de locaux comme Jobic LANSONNEUR, Loulou KERMAIDIC, Gaby RAMONET, Jean-Louis LOSSOUARN et bien d'autres qui ont marqué la vie du club.

Aucun lien de causalité, mais le SCL connait une fin de décennie difficile sur le plan sportif. On se souviendra d'une promotion de 1ère division portée par des gaillards aux qualités pourtant incontestables : Bernard JAOUEN, Yvon TAVERNIER, Christian KERLAN, Gérard MARZIOU, François KERMOAL, Michel LOSSOUARN.

C'est à cette époque que les clubs, de façon générale, commencent rééllement à se structurer par la mise en place d'équipes de jeunes dont la finalité est, avouons le, tout aussi sportive que prévisionnelle. En d'autres termes, elle invite à la pratique d'une activité physique tout en assurant le renouvellement des générations. Le SCL engage, de ce fait, un certain nombre de formations (minimes, cadets, juniors) sous l'égide d'un staff composé de Jean LE GALL, Jo BOUCHER, François CAROFF et Georges SALIOU.

Ce vivier ne tardera pas à porter ces fruits en faisant grimper le Sporting à un niveau plus en adéquation avec celui de chef-lieu de canton. En effet, les cadets se mettent, immédiatement, en évidence en terminant premiers de leur groupe (1968-1969). On y trouve des joueurs comme les frères BOUCHER, LANDURE et KEROUEL, Philippe CORRE, Claude TANGUY, Jean-Claude GALLIOU et Hubert LOSSOUARN.

Pour la petite histoire, les 50 ans du club sont célébrés deux ans plus tard, en 1971, par l'oganisation d'un tournoi remporté par l'équipe locale qui, cerise sur le gâteau, se défait de PLOUGUERNEAU en finale. Cette formation terminera, d'ailleurs première de son groupe sous la houlette des René MANACH, Jacques BIZIEN, Bertrand ROVERE, enfin pour ne citer qu'eux.

3) Un club structuré et convivial 

Le temps de l'amateurisme gentillet est, à présent, révolu, que cela plaise ou non ! Les autorités de tutelle, Ligue et District, imposent à tous les clubs certaines règles de conduites et obligations inspirées des plus hauts niveaux. Dans ce contexte, il devient urgent et nécessaire de se réorganiser et de s'étoffer. C'est, ainsi, par exemple, que l'ouverture, à peine envisagée par le passé, devient monnaie courante.

Après René MANACH, nous voyons arriver Pierrot LEOST; les deux éléments majeurs ayant déjà, en fait, évolué au niveau régional. Puis c'est au tour de Jackie GUENNOU, engagé comme entraîneur-joueur et qui fera remonter le club en promotion d'honneur (1976-1977). L'aventure se terminera moins bien, en 1985, pour son successeur Georges PELLO dont l'équipe, hélas ! trébuchera à seulement 8 petites minutes de l'apothéose attendue, lors de l'ultime rencontre de la saison, devant un Stade Brestois C hyper renforcé. Quelques noms à retenir : les Frères PERENNOU, Loul GOURVENNEC et Michel LESVENAN.

Pendant ce temps, toute une organisation se cristallise, également, autour des jeunes. Des touts-petits, encadrés par Robert JESTIN et François CAROFF, aux différents degrés de l'échelle ( retenons quelques responsables comme Georges SALIOU, Jo LE ROUX, Bernard DREZEN ou encore Loulou KERMAIDIC au milieu d'une flotille de dirigeants) les couleurs de LANNILIS sont, dorénavant, reconnues au niveau des différentes instances du football breton.

Un jeune joueur, formé au club, symbolise, d'ailleurs, à lui seul, la réussite et le sérieux de cette école de football. Il s'agit bien entendu, d'Erwan MANACH. Celui qui ne fut d'abord que le fils du père se révèlera, rapidement, être un compétiteur émérite et gravira, un à un, les échelons qui feront de lui un professionnel. On notera son passage au BREST ARMORIQUE, puis à MONACO et  à TOULOUSE...sans oublier sa sélection en équipes de France juniors et espoirs. Mais au moins deux autres joueurs seront, également, en leur temps, parvenus à tutoyer les sommets : Christian BOUCHER et Jean-Yves LAOT. Ils ont en effet porté les couleurs de l'ASB à l'époque où celle-ci paradait encore encore en 3ème division natioanle. On se souvient, aussi, que le premier nommé a participé à la finale de la Coupe GAMBARDELLA perdue face au Stade RENNAIS zn 1973.

Nous en arrivons aux années 80-90 : l'équipe fanion, pourtant méritante, collectionne les accessits en promotion d'honneur. Jean-Pierre BESCOND, Michel KERBOUL, Alain LAOT, Georges BALCON, Alain BOUCHER, Jean-Jacques CABON, Hervé et Dominique CORRE forment, alors, l'épine dorsale de la formation.

Jusqu'à cette saison 1991-1992, à inscrire, vraiment, dans les annales, qui verra un Sporting dominateur, entraîné par Jean VASSEUR, obtenir, enfin, son graal en accédant à la DHR. Un jeu léché, construit, posé, après, tout de même, quinze années passées en promotion, pour un aboutissement et un encouragement extraordinaire à toujours persévérer; une récompense, aussi, à l'adresse de tous ceux qui, bien souvent dans l'ombre, donnent de leur temps, de leur argent et de leur personne sans jamais rien demander en contrepartie. Une accession, en quelque sorte, viscéralement Lannilisienne, l'équipe étant composée quasi-exclusivement de joueurs du cru. Citons quelques noms pour mémoire : Ronan MANACH, Debis EVEILLARD, Serge GOURIOU, Mikaël MANCELON...

S'ensuivent plusieurs saisons palpitantes où la manière le dispute à l'envie. Benoit PRISER, transfuge de l'ASB, signe, par exemple, en 1993, son retour au club en imposant un nouveau style de jeu à l'anglaise, plus direct et plus rapide, qui ravit les spectateurs et s'avère indubitablement payant. Deux comparses l'accompagnent, à la technique bien affirmée : Manu VIARD et Lionel RONCERAY.

La période est, sans nul doute, porteuse d'espoir, l'optimisme est de mise et l'enceinte de Kergroas s'anime comme aux plus beaux jours. Les supporters, mis en appétit par les succès récents, en demandent encore plus et viennent, à présent, nombreux se délecter d'un spectacle de grande qualité.

Les entraîneurs se succèdent alors rapidement et Manu VIARD prend les commandes dès l'année suivante. Il cède sa place, sans délai, à Jean VASSEUR, "le retour", pour deux saisons avant l'apparition de Henri LAVANANT, dit Riton, dont la mission se prolongera jusqu'en 2002.

Simultanément, quelques joueurs de talent viennent renforcer les effectifs du club dont les noms seront aussi, à jamais associés aux belles pages écrites alors : Fabrice FOURN et Stéphane MAUDIRE, tous deux de BOURG BLANC; Jo MARVILLON de PORTSALL ; et Stéphane MARZIN, le "Plabennécois" qui restera comme le principal artisan de la montée en DSR en 1999.

Une sacrée bonne année que celle-là ! Tous les ingrédients paraissaient, en fait, réunis pour aboutir à quelquechose de bien : une longue expérience en DHR ; des joueurs affutés ; un collège de dirigeants ambitieux et le soutien indéfectible d'aficionados toujours plus nombreux. Et, au final, une saison riche en émotions qui verra le Sporting talonné par une réserve de St BRIEUC accrocheuse, couronné, au cours de la dernière journée, en atomisant St BRANDAN 7 buts à 0.

Comme on peut l'imaginer, le stade était en folie et une saine et compréhensible fierté animait les différents acteurs de cette fabuleuse épopée. On retiendra également un parcours en Coupe de France arrêté au 6ème tour à PAIMPOL (DH) par une défaite, somme toute imméritée, sur le score de 1 à 0. Autour d'un Stéphane MARZIN omniprésent, voici quelques uns des héros de l'époque : Alain LE ROUX, Daniel ELLEAU, Stéphane TREGUER, Manu LE DEN, Fabrice GUEGANTON (capitaine).

L'an 2000 voit, ensuite, la montée de la réserve en promotion d'honneur dans le sillage de la première, consolidant ainsi un ensemble encore, tout de même, un peu fragile. Une 3ème place en DSR aurait, pourtant, de quoi rassurer ! Mais l'on sait, aussi, qu'une fondation a besoin d'un certain temps pour se stabiliser. Les dirigeants en ont conscience dont le challenge principal consiste, tout d'abord, à tâcher de maintenir l'existant, de conserver les acquis. Ce qui, en tout état de cause, n'est jamais gagné d'avance.

La période qui suit est, hélas ! l'exact reflet de cette évidente réalité. Des joueurs, sans doute, moins soudés ou vieillissants; un enthousiasme émoussé; des recrues qui se font rares et voici le cadre fissuré. Un contexte que Stéphane CHAPALAIN, nouveau coach en 2002-2003, subira à ses dépens par une rétrogradation en DHR. Son successeur, Dominique SCHNEIDER, n'aura pas plus de chance la saison suivante et le clun se retrouvera, encore une fois, en promotion d'honneur.

Au bout du compte, cette décennie, en dents de scie, aura, semble-t'il, autant fait rêver que douter. Mais on peut aussi affirmer, en tout cas, sans crainte de se tromper, que personne ne se sera ennuyé durant tout ce temps; ce qui est, peut-être, après tout, le but finalement recherché, qu'on se l'avoue ou non...

Ce rapide point de situation étant effectué, nous voivi, à présent, engagé sur le dernier tronçon d'une course haletante dont l'arrivée se situe aujourd'hui, en 2011. La métaphore d'un dernier septennat peut, aussi, être retenue et on l'associera alors, forcément, à Thierry LE BLAN, nouvel homme fort du "parti", auréolé d'un passé glorieux et investi des pleins pouvoirs.

Ses premières décisions doivent être les bonnes puisque, immédiatement, le jeu Lannilisien retrouve des couleurs et propulse le club en DHR; même opération l'année suivante pour une réussite tout aussi éclatante. Satisfaction, en fait, de courte durée puisque la saison III se conclut par un retour en arrière, rectifié, il est vrai, sans plus attendre, au cours d'un championnat 2007-2008 exemplaire.  

A ce jour, les choses n'ont guère évolué et la DSR semble convenir, par habitude ou par défaut, à la majorité des parties prenantes de l'association. Avec ce danger, sans doute, latent d'une défaillance toujours possible ou d'une guigne tenace, pourquoi pas !? Quoi qu'il en soit, les principes établis, jadis, par les dirigeants et qui n'ont pas changé avec les années, priorisent le bien-être avant la gagne, le sérieux dans la compréhension et l'interférence volontairement modérée des questions d'argent dans les décisions impliquant l'avenir du club.

Pour une gestion juste rigoureuse d'un capital important à la fois humain et matériel : quelque 300 licenciés tout d'abord; des bénévoles qui comptent ensuite (parmi lesquels quelques arbitres); et puis, aussi, deux sites indissociables à préserver, eu égard à leur complémentarité : Kergroas comme enceinte principale, celle où évolue les "grands" et Mézéozen et son vaste plateau, fréquenté, quasi-quotidiennement, par tout ce qui porte crampon. En un mot, des infrastructures de qualité ayant bénéficié de travaux d'aménagement conséquents : ensemble vestiaires-club-house rénové en 1991; une nouvelle tribune construite en 2005 en lieu et place du béton de l'après guerre; site de Mézéozen ré-agencé cette même année.

A cela, il convient d'ajouter la volonté toujours affichée des dirigeants de bien faire, ou de mieux faire si possible, avec l'aide des partenaires historiques que sont la Municipalité, très présente au demeurant, des Sponsors dans leur rôle d'accompagnement et des fidèles supporters dont la voix chaude et forte motive, à elle seule, le sportif, qui l'entend, à aller au bout de lui-même.

4) Et maintenant...

Que dire de plus que nous sachions déjà ? En fait, surement, beaucoup de choses, au-delà des choix qui ont prévalu pour l'élaboration de ce résumé; choix qui ont, certes, privilégié les pérégrinations sportives, aux dépens d'autres points d'accroche envisageables, mais avec la seule ambition d'intéresser le plus grand nombre.

Tout ceci, également, dans le but de mettre en exergue les forces et les faiblesses en présence et mieux appréhender, peut-être, la tâche qui nous reste à accomplir pour maintenir le navire à flot et voguer le plus aisément possible vers de nouveaux horizons.

Et, tout au moins, jusqu'au plus proche que l'on situe seulement à quelques dix encablures, par delà les brumes, sur une terre encore inconnue où réside, on le sait, un intrigant et vigoureux centenaire qui nous attend et dont il nous tarde, déjà, de faire la connaissance...

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE !!!

Le SC LANNILIS organise sa traditionnelle soirée du club ouverte à tous ses adhérents et sympathisants le Mercredi 31 Octobre 2018 salle Yves NICOLAS à partir de 19h00

Thème de la soirée : BLEU - BLANC - ROUGE

Apéritif, Tartiflette, Salade et Dessert (Boissons comprises) 15€ par adulte et 10€ par enfant de - de 16 ans.

Pour réserver : Date limite de réservation le 21 Octobre 2018

Alain BOUCHER 06.64.36.90.89 et/ou Jérôme LE HIR 06.06.88.11.20

Vendredi 19 Octobre 2018 :

21h00 à PLOUDALMÉZEAU : ARZELLIZ PLOUDALMÉZEAU - SC LANNILIS VÉTÉRANS (Championnat)

Samedi 20 Octobre 2018 :

15h30 à KERGROAS 2

GJ BOURG BLANC COAT MEAL LANNILIS U15 - EA St RENAN (Championnat)

15h30 à ROSCOFF :


GJ LA COTE LEONARDE - GJ BOURG BLANC COAT MEAL LANNILIS U17 (Championnat)

à 15h30 à KERGROAS 1 :

GJ BOURG BLANC COAT MEAL LANNILIS U18 - FC LE RELECQ KERHUON (Championnat)

Dimanche 21 Octobre 2018 :

13h30 à KERGROAS 2

SC LANNILIS SENIORS C - VGA BOHARS D (Championnat)

13h30 à KERGROAS 1 :

SC LANNILIS SENIORS B - AS COAT MÉAL (Championnat)

15h30 à KERGROAS 1 :

SC LANNILIS SENIORS A - FC COTE DES LÉGENDES (Championnat)

Entraînement des SENIORS, les mardis de 19h00 à 20h30 et les vendredis de 19h15 à 20h45 à MÉZÉOZEN

Responsable des SENIORS : Jean-Christophe BALCON (06.86.03.88.10)

Responsable des SENIORS B : Laurent ROOS (07.78.37.53.75)

Responsable des VÉTÉRANS : François-Guillaume LE GALL (06.81.11.23.99)

Entraînement des U18 (nés en 2001), les mardis de 19h00 à 20h30 et vendredi de 19h15 à 20h45 à MÉZÉOZEN

Responsable U18 :Jacques JADÉ (06.06.73.20.08).

Entraînement des U16 (nés en 2003) et U17 (nés en 2002) les mercredis de  18h30 à 20h00 et les vendredis de 18h30 à 19h30 à MÉZÉOZEN

Responsable des U17 : Aurélien MARC (06.82.12.16.37), assisté par Philippe BLONDÉ (06.08.18.61.67)

Entraînement des U14 (nés en 2005) et des U15 (nés en 2004), les mercredis de 16h45 à 18h15 à BOURG BLANC et les vendredis de 17h45 à 19h00 à MÉZÉOZEN

Responsable des U15 : Maxime PETIT (06.77.08.18.28) assisté par
Mickaël MORIOT (06.62.29.07.14)

Entraînements des U13 (nés en 2006) et les U12 (nés en 2007), les mardis de 18h15 à 19h30 et les mercredis de 18h00 à 19h30 à MÉZÉOZEN

Responsable des entraînements : Stéphane MAUDIRE (06.22.42.26.35).

Responsable U12-U13 : Christophe TRANVOIZ (06.34.29.83.14), assisté de Jérôme ROUDAUT (06.65.35.18.04)

Entraînements des GDB U12-U13 les mardis de 18h15 à 19h30 et les mercredis de 18h00 à 19h30 pour les semaines 37, 39, 41, 42, 45,47, 49 et 51.

Responsable Pascal SALIOU (06.81.88.32.32)

Entraînement des U11 (nés en 2008) et des U10 (nés en 2009), les mardis de 17h00 à 18h15 et les mercredis de 16h30 à 17h45 à MÉZÉOZEN

Responsable des entraînements : Stéphane MAUDIRE (06.22.42.26.35).

Responsable U10-U11 : David PENNARUN (06.25.29.62.71), assisté par Philippe KERBOULL (06.85.91.84.94).

Entraînements des GDB U10-U11 les mardis de 17h00 à 18h15 et les mercredis de 16h30 à 17h45 pour les semaines 37, 39, 41, 42, 45,47, 49 et 51.

Responsable Pascal SALIOU (06.81.88.32.32)

 

Entraînement des U9 (nés en 2010), les mercredis de 14h00 à 15h30 à KERGROAS avec Jean-Christophe BALCON (06.86.03.88.10).


Responsable U9 : Frédéric LE GAD (06.75.21.02.89)

Entraînement des U8 (nés en 2011), les mercredis de 15h00 à 16h15 à KERGROAS avec Jean-Christophe BALCON (06.86.03.88.10).


Responsable U8 : Cédric TROADEC (06.63.53.14.78)

Entraînement des U7 (nés en 2012) et des U6 (nés en 2013), les mercredis de 16h00 à 17h15 à KERGROAS avec Jean-Christophe BALCON (06.86.03.88.10)

Responsable U6-U7 : Jean-Yves LAOT (06.14.67.18.95)

Si nous n’avez pas reçu le mail  (émetteur : fff@contact.fff.eu ), c’est qu’il s’est peut être glissé dans vos spams ou qu’il a été supprimé par erreur !

Pour rappel, voici le déroulement de renouvellement des licences

-          Prise de contact par la FFF par mail pour  renouvellement de licence de votre enfant.

- Contrôle et validation par le club  uniquement si transmission lors des séances de signature de : fiche administrative (à remplir sur place), photocopie du questionnaire médical (possibilité de le remplir sur place) et chèque de cotisation + photo (si demandée lors de l’inscription)

-          Validation par la FFF et envoi d’une attestation de licence sur l’adresse mail du joueur

Nous pouvons renvoyer le mail de réinscription. Pour cela , svp renvoyer par mail une demande à ach.ronan@neuf.fr pour les jeunes ou jeanluc.gouriou@orange.fr  pour le foot à 11 en y précisant le nom et prénom de votre enfant

LA BOÎTE À SUGGESTIONS...


http://s1.static-footeo.com/uploads/sclannilis/Medias/suggestion_box__mf0c54__myisc5.gif

Qu’aimeriez-vous obtenir comme informations supplémentaires sur le site ???

Contactez-moi :

philippe.blonde29@orange.fr